GlenDronach 21 ans
Glendronach

GlenDronach 21 ans

Glendronach est une distillerie située à la frontière entre le Speyside et les Highlands de l’Est.

Glendronach fut fondée en 1826 par James Allardice (son nom figure toujours sur la majorité des bouteilles de Glendronach ; et l’embouteillage officiel de 18 ans ‘’Allardice’’ lui rend aussi hommage), mais au fil du temps la distillerie va maintes fois changer de propriétaire : Walter Scott en 1852, Somerville & Company en 1887 à la mort de Scott, Charles Grant (le fils du fondateur de Glenfiddich) en 1920, William Teacher & Sons en 1960, Allied Breweries en 1976. En 1996, Allied Breweries décide d’arrêter les activités de Glendronach, qui est mise en sommeil. La production reprend en 2002, puis Glendronach est revendue en 2005 à Chivas Brothers ; qui la revend finalement à BenRiach Distillery Company en 2008.

Glendronach fut une des premières distilleries à utiliser des fûts de sherry, déjà dans les années 1800, pour la maturation d’une partie de ses single malts.

La capacité de production annuelle de Glendronach s’élève à environ 1.300.000 litres, dont environ 95% sont utilisés dans les blends Ballantine’s et Teacher.

 

Marquée par des notes de bois précieux, cette version vénérable nous transporte au Parlement écossais ou nous installe dans l’un des fauteuils de la bibliothèque attenante. Sherry sur le gâteau, son esprit frondeur nous fait prendre les chemins de l’école buissonnière.

Note de dégustation

Couleur : Cuivre orangé.
Nez : Du cacao, des épices douces, beaucoup de fruits sherrysés (surtout de la cerise confite et du raisin noir). Très complexe, fin, gourmand.

Bouche : Onctueuse, gourmande.Le bois imprégné de fruits caramélisés domine nettement, sans toutefois assécher la bouche. C’est doux, sucré, et sec en même temps. Très rond. L’alcool est bien intégré et passe tout seul.

Finale : Tendue, se décompose en notes champêtres d’herbes vertes, en confiture de cerise et en boiseries anciennes (cire, cuir, tabac blond). Orientale (loukoum, pétale de rose). Se prolonge sur les aromates (concombre). Dès lors, le nez et la bouche ont trouvé leur harmonie.